vous êtes : accueil > > Qualité, Business et IT > Outils du business> Modélisation > Classification

Qualité, Business et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

OUTILS DU BUSINESS - MODÉLISATION

CLASSIFICATION

Les univers à représenter sont complexes et une modélisation directe des inter-actions est souvent impossible. Il est nécessaire de passer par une étape intermédiaire qui consiste tout simplement à classer les objets, les états et les événements semblables entre eux.
Les professionnels du chiffre savent bien ce que classer veut dire : c'est la création des comptes de charges, ddes comptes de produits pour ensuite répartir les dépenses ou les recettes dans les bonnes catégories.

Ainsi, créer des classes et des familles est la première étape de la modélisation d'un environnement complexe.
 
C'est l'opération de classification dont les objectifs sont :
  • Regrouper les objets homogènes entre eux,
  • Identifier les caractéristiques communes,
  • Détecter les liens potentiels entre les différentes classes.
La classification prend en compte l'usage que l'on fera des objets classés. Par exemple, en botanie, la classification aujourd'hui (an 2000) des plantes et des animaux correspond à une représentation de la généalogie génétique entre les espèces et les familles. Les classifications des plantes et des animaux au moyen-age (an 1000) étaient réalisées selon leurs caractères comestibles ou vénéneux.

Cet exemple montre que toute classification répond à un objectif d'utilisation et si l'objectif change, la classification doit changer. Contrairement à une idée répondue, la classification n'est pas une opération absolue qui se réalise une fois pour toute. Elle doit répondre à une utilisation précise et doit s'adapter si l'objectif de l'utilisation est modifié. La clasification est une opération mouvante et qui en fait sa grande difficulté.

Dit en d'autre terme, classer c'est prendre parti, c'est faire un choix, un arbitrage.