vous êtes : accueil > > Qualité, Business et IT > Pratiques Lean et Six Sigma> Benchmark Lean Sigma > Comparaison des pratiques Six Sigma

Qualité, Business et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

PRATIQUES LEAN ET SIX SIGMA - BENCHMARK LEAN SIGMA

COMPARAISON DES PRATIQUES SIX SIGMA

Dans le cadre de la session plénière du TC 69 qui s'est tenue à Paris du 14 au 18 Juin 2010, NUMERAL ADVANCE a présenté une étude sur la comparaison des pratiques Six Sigma entre les continents et entre les secteurs.


Le but de ce séminaire est d’identifier les pratiques Six Sigma sur les différents continents et, en les comparant, de détecter les tendances sur les utilisations futures des principes et de la méthodologie Six Sigma.

Cette première étude est l’étape initiale pour la réalisation d’un benchmark Six Sigma par NUMERAL ADVANCE.

Voir le programme sur résumé .


Identification des pratiques sur chaque continent :

Pour chaque continent (Amériques, Europe Afrique et Moyen Orient, Asie et Océanie), 8 pratiques ont été identifiées.

Puis les deux pratique suivantes ont été validées :

  • Votre programme Six Sigma contient-il un benchmark ?
  • Votre programme Six Sigma est-il en relation avec un programme Lean ?

N°

Pratiques en Europe, en Afrique et au Moyen Orient (Chris Harris)

 

1

   Les objectifs d’un programme Six Sigma sont déterminés par le départment financier

2

   Le management est impliqué dans le déploiement d’un programme Six Sigma

3

   Il existe un plan d’accompagnement et de re déploiement du personnel Six Sigma

4

   Pour chaque projet, une toolbox contenant des outils d’usage “obligatoire” est créée

5

   On forme à l’utilisation des logiciels statistiques

6

   Dans la sélection d’un projet Six Sigma, on utilise les données client

7

   On préconise l’application de procédures statistiques

8

   Une sensibilisation au Six Sigma est donnée à tout le personnel de l’entreprise

9

   Votre programme Six Sigma contient-il un benchmark ?

10

   Votre programme Six Sigma est-il en relation avec un programme Lean ?

Pratiques en Asie et Océanie (Jing Sun)

 

1

   Le Top management est très impliqué dans les activités Six Sigma

2

   Le projet est sélectionné selon des considerations stratégiques

3

   Suite à leurs actions, un nombre important de BB et GB ont été promus

4

   Les resultants d’un projet sont évalués par la qualité et la finance.

5

   Pour chaque projet, une toolbox sur mesure est créée

6

   On forme à l’utilisation des outils et des logiciels statistiques

7

   On forme à la communication et l’on sensibilise aux techniques de management

8

   Le partage de la connaissance est encourage et l’on gère des bases de retours d’expérience

9

   Votre programme Six Sigma contient-il un benchmark ?

10

   Votre programme Six Sigma est-il en relation avec un programme Lean ?

Pratiques en Ameriques (Michèle Boulanger)

 

1

   Les projets Six Sigma et Lean sont alignés avec les initiatives et les objectifs des Scorecards.

2

   Les objectifs des projets Six Sigma et Lean sont explicitement reliés aux objectifs stratégiques et financiers de l’entreprise

3

   Les projets Lean et Six Sigma ont des sponsors engagés dans les résultats financiers de l’entreprise et qui sont « comptables » de leur succès.

4

   Les résultats ddes projets Six Sigma et Lean sont validés par la finance et la qualité

5

   Les gains des projets Six Sigma et Lean sont « maintenus » une année après l’implémentation initiale de la solution et cette surveillance est validée par la qualité et le sponsor.

6

   Les formations GB et BB sont facilement disponible, dans ou en dehors de l’entreprise

7

   Les BB sont promus environ tous les 2 ans

8

   Les connaissances sur le risque et la variabilité diffusent dans toute l’entreprise et il existe un référentiel de bonnes pratiques Lean et Six Sigma accessible à tous.

9

   Votre programme Six Sigma contient-il un benchmark ?

10

   Votre programme Six Sigma est-il en relation avec un programme Lean ?


                   


Ensuite, ces pratiques ont été classées :


Première classification: par secteur

   Secteur

   Industrie    

   Banque  

   Telecom  

   Distribution  

   Service  

   Administration  

   Total  

   Pratique 01

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

   Pratique 10

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

   Total

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .


Seconde classification: par type de management

Type de management

   Gouvernance mngt

Mngt Général  

   Mngt par amélioration continue

   Mngt par résolution de problème

Mngt par boîte à outil

   Total

Pratique 01

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

Pratique 10

 .

 .

 .

 .

 .

 .

Total

 .

 .

 .

 .

 .

 .


Troisième classification: par niveau de management:

   Niveau de management  

   Mngt Général    

   Mngt business  

   Mngt opérationnel  

   Total  

  Pratique 01

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

  Pratique 10

 .

 .

 .

 .

   Total

 .


Conclusion pour chaque continent :

Amérique :

Sans surprise, l’Amérique apparâit comme le marché le plus mature. La tendance est d’orienter l’utilisation du Six Sigma pour :

  • Le management business,
  • Le management des risques et des opportunités.

Europe, Africque Moyen Orient :

Enrope et AME sont les seconds utilisateurs de la méthodologie Six Sigma mais les objectifs d’un programme sont plus portés sur :

  • L’amélioration continue,
  • Le management par la résolution des problèmes.

Asie et Océanie :

Cette région du monde s’est lancé dans l’utilisation du Six Sigma plus récemment. Depuis le début, ils ont orienté l’utilisation vers :

  • Un programme de management général,
  • Le management par la résolution des problèmes.


Conclusion générale (Robert Lemay):

En Amérique, les pratiques Six Sigma se focalisent de plus en plus sur la gestion des opportunités business au détriment de la gestion de la planification business. On passe d’un univers de gestion de la planification vers un univers de gestion des opportunités.

 

La planification du business avec Six Sigma : comment réduire la variabilité d’un processus ?

La gestion des opportunités business avec Six Sigma : comment introduire la flexibilité et la robustesse dans les processus pour rapidement modifier le business modèle ?

L’enjeu est donc le suivant : est-ce que l’infrastructure Six Sigma construite pour gérer la planification du business peut être utilisée sans trop de modification pour gérer les opportunités business ?

Détail des présentations : demandez sur numeraladvance@gmail.com


Profils des conférenciers :

Nom Pays Zone analysée Profils
Chris Harris UK Europe, Afrique et Moyen Orient profil
Jing Sun Chine Asie et Océanie profil
Michèle Boulanger USA Amériques profil
Robert Lemay France Méthode et conclusion profil
. avec la participation de Christophe Perruchet (France), président du TC69