vous êtes : accueil > > Qualité, Business et IT > Principes opérationnels> Qualité et finance > Qualité et engagement financier

Qualité, Business et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

PRINCIPES OPÉRATIONNELS - QUALITÉ ET FINANCE

QUALITÉ ET ENGAGEMENT FINANCIER

Qualité et Finance ne doivent pas être en opposition, bien au contraire.

La Qualité ne fonctionne que sur des preuves et des chiffres. Elle est donc factuelle et opérationnelle et elle fournit de nombreuses informations amont pour la finance.

Mais la Qualité doit exister par elle-même, c'est-à-dire qu'elle ne peut coûter plus chère qu'elle ne rapporte.

1) Rentabilité opérationnelle :

La qualité a pour première mission de gérer et résoudre les incidents et les retours clients. Une première mesure immédiate apparaît donc avec la rentabilité des produits ou des services livrés en clientèle.

La rentabilité opérationnelle est améliorée grâce à la baisse des retours clients

2) Volumétrie du chiffre d’affaire :

Pour être sur que l’absence de retour ne signifie pas que la clientèle passe à la concurrence, la qualité va suivre un second indicateur, directement analysé par les financiers, qui est l’augmentation du chiffre d’affaire. Non pas que la qualité doit assurer le développement du business mais que l’objectif « client satisfait » propre à la qualité se traduise bien en terme d’augmentation de chiffre d’affaire.

Ainsi, toutes les lignes de produits ou services de l’entreprise ont une composante « satisfaction client » pour laquelle la qualité est directement concernée et mesurée par l'augmentation du chiffre d'affaire

3) Vitesse de réalisation du chiffre d'affaire :

La qualité sans vitesse d'exécution des opérations (vitesse de mise en marché, vitesse de réponse à une réclamation, vitesse de correction d'erreur, réactivité...) n'apportait pas de valeur ajoutée.

Le flux de transformation et sa vitesse de réalisation vont améliorer le volume de chiffre d'affaire et la rentabilité associée

4) Structure opérationnelle performante et rentabilité constante :

Diminuer les retours clients, accélérer les flux de traitement ou d'échanges ou maintenir les encours à un faible niveau ne sont possible dans la durée que si la structure technique et organisationnelle de l'entreprise respectent certains critères de qualité ou d'excellence comme la modularité, la scalabilité, la maîtrise des effets d'échelle...

De plus, la performance de cette structure sera mesurée, entre autre, par son adaptabilité à l'environnement instable et complexe représenté par les marchés, la concurrence, les technologies, les pouvoirs publics, les groupes d'influence...

Une qualité performante demande, dans la durée, une structure performante et l'efficacité de cette dernière est mesurée par une rentabilité en progression régulière

5) Savoirs faire développés et productivité :

La qualité va proposer une démarche de formalisation des savoirs faire et des connaissances qui va conduire à la création de glossaires, de dictionnaires, de mots clés, de catégorisation, de système de recherche…

La qualité offre, à ce stade, les moyens :

  • de capitaliser sur les savoirs faire et d'assurer ainsi la qualité des interventions, préservant les marges,
  • de diffuser les savoirs faire interne pour profiter, au plus vite, de la courbe d'apprentissage.

Les savoirs faire formalisés par la qualité assure la productivité

6) Labels, certificats et développement des marchés :

Lorsque le système qualité est certifié (ISO 9001, ISO 22000, ISO 20000 et futur Six Sigma), la notoriété de l’entreprise est renforcée, surtout sur les marchés internationaux et de facto il ouvre des perspectives de nouveaux marchés.

Les certificats et les labels apportent l'ouverture de nouveaux marchés directement traduit en augmentation de part de marchés

Les actions financières de la Qualité :

Nous résumons les 6 actions financières de la Qualité qui contribuent à la rentabilité financière de l'entreprise.

.Les 6 actions de l'engagement financier de la qualité

1

La rentabilité opérationnelle est améliorée grâce à la baisse des retours clients.

R1
2 L'augmentation du volume des ventes est obtenue grâce aux clients satisfaits. R2
3

Le flux de transformation et sa vitesse de réalisation vont améliorer le volume de chiffre d'affaire et la rentabilité associée.

R3
4 L'efficacité de l'infrastructure est mesurée par une rentabilité en progression régulière. R4
5

Les savoirs faire formalisés par la qualité assurent la productivité.

R5
6

Les certificats et les labels apportent l'ouverture de nouveaux marchés directement traduit en augmentation de part de marchés.

R6

Notre offre :

Diagnostic de la performance financière de la qualité opérationnelle.