vous êtes : accueil > > Services IT > Principes du service IT> Cycle du service > Mise en production

Services IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

PRINCIPES DU SERVICE IT - CYCLE DU SERVICE

MISE EN PRODUCTION

Les développements logiciels conduisent à des modules prêts à passer en exploitation.

Cette phase de transition est délicate dans la mesure ou elle met en relation deux univers aux objectifs différents : le développement avec ses projets futuristes, d'un coté, et la production qui doit assurer la disponibilité quotidienne de toutes les applications, de l'autre.

Il s'agit de faire correspondre le cycle de vie du logiciel ou du progiciel (gérée par le développement) avec le cycle de vie du service (gérée par la Production).

D'un coté, la culture projet, le moyen terme et la gestion de spécifications et de l'autre, la culture de service, la gestion des incidents avec la vitesse des interventions, la prévision des risques et la gestion, quasi permanente, du niveau de service (et des pénalités qui y sont liées).


Deux mondes à synchroniser :

Nous avons deux mondes aux cultures techniques et organisationnelles différentes, ce qui rend donc difficile une bonne synchronisation.

Pour le Développement, nous avons une organisation en mode projet avec une construction sur plan et sur spécifications et une équipe parfois très nombreuses de spécialistes aux horizons variés.

Pour la Production, nous avons une mise à disposition permanente à assurer jour et nuit, concernant plusieurs milliers d’utilisateurs avec une organisation poussée de la gestion des incidents, des actions correctives et des changements.

En reprenant les grandes phases du cycle développement logiciel selon les recommandations du CMMI (Capability Maturity Model) ou l’ISO/SPICE (Evaluation de processus de logiciel), d’une part, et selon l’organisation en processus de l’ITIL d’autre part, NUMERAL ADVANCE vous propose d’identifier les phases clés qui seront utilisées dans la synchronisation entre la production et le développement/maintenance.

Ce rapprochement partira des exigences de la Production et seront remontées aux équipes de Développement par les enchainements successifs Spécifications / Implémentations, chaque étape de la succession étant validée par les deux parties. C'est un moyen de raccourcir la "distance" de compréhension entre la Production et le Développement.

Voir notre offre de prestation pour établir une synchronisation  .

Spécification et Implémentation


Une production informatique autonome :

Jusqu’à un récent passé, la production informatique, souvent cantonnée à la seule exploitation, a toujours repris les logiciels fournis par le développement sans aucun formalisme particulier.

Or depuis quelques années, la complexité grandissante des opérations de production (continuité de service, politique de sauvegarde, contrôle des accès, plan de reprise, purge BdD…) demande à ce que le développement prenne en compte ces éléments de contraintes et l’intègre dans les cahiers des charges logiciels. En effet, sans ces indications de fond et face aux situations imprévues d’exploitation, la production doit engager des décisions prises « au fil de l’eau » ce qui augmente le risque d’incidents.

Ce sont par exemple, sans être exhaustif :

  • le télescopage entre les travaux batchs et les opérations système,
  • le passage du mode « on-line » au mode « off-line » pour les sauvegardes de fin de semaine,
  • la synchronisation des sauvegardes des différentes bases de données,
  • les demandes utilisateurs spécifiques de récupération d’archives,
  • le maintien de service, d'un coté, et les opérations de mise à jour logiciels, de l'autre,
  • autres…

Nous l'avons suffisamment indiqué, la production informatique doit prendre son autonomie par rapport au développement, notamment en exploitant les fonctionnalités offertes par les Web services. La production informatique doit pouvoir assurer son service (gestion des incidents, suivi des montées en charge...) même si le développement disparaît.

Mais prendre de l'autonomie ne veut pas dire s'isoler et les échanges avec le développement doivent continuer. Ces échanges sont élaborés sur de nouvelles bases méthodologiques dont certaines peuvent être fournies par NUMERAL ADVANCE.


Notre Offre :

Consultez notre prestation consacrée à la mise en production .