vous êtes : accueil > > Services IT > Principes du service IT> Référentiels de service > Référentiel intégré

Services IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

PRINCIPES DU SERVICE IT - RÉFÉRENTIELS DE SERVICE

RÉFÉRENTIEL INTÉGRÉ

Même s'ils baignent tous dans un environnement High Tech, les métiers de l'informatique font appels à des compétences, des pratiques et des cultures très diverses tels que le développement logiciel, le support d'infrastructure, la production informatique, le centre de service...

Le référentiel intégré va promouvoir une vision commune dans lesquels les activités de chacun des métiers de l'informatique seront cadrées par une finalité et des objectifs communs.

Rôle :

De par sa nature même, un référentiel intégré doit offrir un cadre général et unique pour les secteurs couverts par les différents référentiels informatiques tels que le CMMI pour le développement, l'ITIL pour la production, le Cobit pour la gouvernance ou l'ISO 27000 pour la sécurité des systèmes...Nous appellerons ces différents référentiels des référentiels de secteur .

Qualités demandées au référentiel intégré :

Pour être de qualité, le référentiel intégré doit développer les propriétés suivantes :

  • avoir une architecture unique (unicité),
  • assembler ou réassembler facilement les composants du référentiel (modularité),
  • zoomer de manière cohérente sur un seul secteur ou une seule fonction (densité, profondeur),
  • offrir une visibilité sur les interactions potentielles entre les secteurs ou entre les fonctions telles que le développement, la mise en production, la maintenance évolutive, la gouvernance des budgets… (maîtrise de la complexité).

Sur le plan pratique, un référentiel de qualité sera obtenu par construction à partir de concepts et de pratiques reconnues issues des standards de référentiel tels que l’ISO 9001, l’ITIL, le Cobit, le CMMI…

Capacité d'anticipation :

Répondre à des attentes utilisateurs fréquentes et évolutives demande d’anticiper sur l’expression de besoin. Le référentiel doit proposer une structure qui permet d’anticiper et de construire une démarche de force de proposition. C’est la propriété de capacité d’anticipation demandée à la fonction informatique et qui doit se retrouver dans les options du référentiel (attentes des marchés et des clients, attentes du groupe, attentes des collaborateurs, attentes des tierces parties…).

Rôle des interfaces :

Qui dit intégration dit assemblage de composants et un assemblage efficace fait appel à des interfaces qui décrivent clairement et simplement la fonction du composant.

La construction du référentiel intégré se fera, entre autre, par des modules génériques qui doivent facilement «s’emboiter » avec ceux des référentiels par secteur et ceci grâce à des interfaces simples préalablement définies. « L’emboitement » des modules entre eux doit aussi conduire à ce que les modules génériques du référentiel prennent naturellement le rôle de modules pilotes.

Les interfaces de chaque composant doivent apporter une compréhension facile des fonctions traitées et doivent faciliter leur mise en pratique.

Cartographie intégrée :

Notre Offre :

Consultez notre catalogue de prestations consacrés au schéma directeur informatique.