vous êtes : accueil > > Système d'Information > Notion d'information> Classement et valeur > Classement et valeur de l'information

Système d'Information |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

NOTION D'INFORMATION - CLASSEMENT ET VALEUR

CLASSEMENT ET VALEUR DE L'INFORMATION

Par où peut-on commencer un premier classement de l'information ? Celui proposé par la norme ISO 9004 nous paraît intéressant et nous le reprendrons :
1) la donnée,
2) l'information,
3) la connaissance.

La donnée :

Prenons un exemple : un relevé de température (sujet à la mode en ce début de millénaire) peut être soit une donnée, soit une information, soit une connaissance.

Tous les matins, les météorologistes font des relevés de température dans les stations météorologiques. Dans ce cas, le relevé de température est une donnée.

L'information :

Les données relevées sont nombreuses et elles sont ensuite malaxées, triturées et moyennées. Il en sort une information de prévision de la température qu’il fera le lendemain et ce résultat est représenté par un chiffre, voire un maximum et un minimum. Cette température est une information. Son impact est beaucoup plus important que celui de la donnée. 

On remarque à ce stade que l’information est :

  • obtenu à partir de données traitées,
  • sa valeur est liée à son caractère de prévision et à sa fiabilité.

La connaissance :

En ce début de millénaire, nous menons de nombreuses analyses pour connaître les températures qu’ils faisaient par le passé, même très lointain. Ainsi, il y a 10.000 ans, la température moyenne sur la planète était de, par exemple, 15°C. Dans ce contexte, la température est une connaissance. Par rapport à une information, l’impact est beaucoup plus important et les techniques pour l’obtenir sont beaucoup plus lourdes et sophistiquées. Les ordinateurs ont rarement travaillé seuls…

Nous avons donné un premier exemple de classification de l’information (par abus de langage) mais il en existe d’autres et ces différents classements peuvent se superposer. Rappelons ici qu’un classement n’est jamais neutre car il reflète l’usage que l’on fera des informations classées. Cet exemple montre également la relation entre le classement et la valeur de l'information.

Le classement écomatique :

Le classement en donnée, information et connaissance rejoint le principe écomatique de valorisation puisque obtenir une connaissance est le résultat d'un travail de production (de réflexion, de raisonnement, de production intellectuelle...) plus important que pour l'information ou la donnée.