vous êtes : accueil > > Système d'Information > Rôle du système d'information> La face cachée > La face cachée d'un Système d'Information

Système d'Information |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

RÔLE DU SYSTÈME D'INFORMATION - LA FACE CACHÉE

LA FACE CACHÉE D'UN SYSTÈME D'INFORMATION

L'autre signification de système est celle de complexité et de perte de maîtrise de son évolution.

Nous allons voir que malheureusement ces deux caractéristiques s'appliquent parfaitement au Système d'Information.

A l'origine :
Dans les années 1950, le système d'information d'une entreprise se résumait souvent aux documents du bureau des ingénieurs et à l'ensemble des documents administratifs. Le système était donc plutôt stable et fermé.
 
L'ère des Mainframes des années 1970 reproduisait le système administratif des années 1950 mais en introduisant des phases d'automatisation des traitements.
 
Dans les années 1990, le système d'information administratif a totalement éclaté avec l'arrivée du PC du coté des utilisateurs, et de la Base de Données Relationnelle du coté des centres de traitements. Le système d'information n'était plus stable mais évoluant encore dans un univers fermé.
 
Depuis l'an 2000 :
Depuis l'an 2000, nous avons une puissance de traitement phénoménale au main de l'utilisateur et l'ouverture des échanges avec l'Internet. Le système d'information est devenu instable et évoluant dans un monde ouvert.
 
Aujourd'hui, l'entreprise est submergée de flux d'informations en provenance de toute part, certaines informations étant totalement parasites, d'autres étant fondamentale pour la bonne marche des affaires. Il est impossible de dresser l'inventaire de toutes les informations présentes dans le système et chaque jour apporte son lot supplémentaire de données qu'il s'agit de trier, de classer et de ranger au bon endroit.
 
Cette croissance exponentielle des volumes se traduit, entre autre, par des boîtes aux lettres saturées, des disques durs sur PC surchargés, des traitements batchs en central qui s'allongent, des attentes de plus en plus longues suite à une simple requête, des incidents à répétition au moment d'accéder au réseau...
 
Est-il raisonnable de traiter presque 300 courriels par jour ?
 
Des systèmes qui nous échappent de plus en plus :
Depuis l'année 2005, nous sommes clairement entrés dans une phase où la maîtrise du système d'information nous échappe et pour reprendre le contrôle, au moins en partie, les techniques traditionnelles demeurent inadaptées.
 
Les techniques traditionnelles de maîtrise du système d'information reprennent le principe de l'apprentissage scolaire ou le maître enseigne à l'élève selon un programme pré établi. Ce sont, par exemple, les principes de développement selon le CMMI, la gouvernance selon le Cobit ou l'exploitation selon l'ITIL.
 
Les nouvelles techniques de maîtrise de l'environnement devront plus s'inspirer du domptage d'un animal sauvage avec des actions / réactions, des analyses de comportements... Bref, toutes les techniques pour rapidement comprendre un environnement instable, mal défini et très réactif.