vous êtes : accueil > > Système d'Information > Système d'information de la qualité> Maitrise du traitement > La Qualité par la maîtrise du modèle de traitement

Système d'Information |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

SYSTÈME D'INFORMATION DE LA QUALITÉ - MAITRISE DU TRAITEMENT

LA QUALITÉ PAR LA MAÎTRISE DU MODÈLE DE TRAITEMENT

Nous avons vu que la Qualité recherche des informations pour établir ses plans d'actions et que ces informations provenaient en majeur partie du système d'information. Il va donc de soi que les informations données par le système d'information doivent être de qualité et que cette qualité dépend en grande partie du traitement, c'est-à-dire du logiciel. Maîtriser la qualité passe par maîtriser les traitements et leurs modèles et il faut donc éviter les grands logiciels intégrés, difficile à paramétrer, qui agissent en boite noire et qui rendent très pénible la recherche d'informations liées à la qualité.

Donnons des exemples de modèles de traitements :

  • Le traitement de texte,
  • Le tableur,
  • La base de données,
  • Le moteur de recherche,
  • Le workflow,
  • Les tris et les gestion d'E/S dans les SGBD,
  • Les Progiciels de Gestion Intégrés (PGI),
  • La simulation dans les logiciels techniques (CAO, SGDT...),
  • Le contrôle commande dans les logiciels embarqués,
  • Autres...

Donnons maintenant des exemples de maitrise offerte et de maîtrise non offerte par le modèle du traitement de texte :

Les non conformités (générées surtout en phase de modification) :

  • La faute d'orthographe,
  • L'erreur de mise en page,
  • L'erreur de renvoi.

Les réponses apportées par les modèles de traitement standard (Words, OpenOffice, WordPerfect...) :

  • Le correcteur orthographique,
  • le format automatique,
  • Le renvoi en bas de page et les index.

Les traitements spécifiques :

  • Le dictionnaire personnel ou de l'entreprise,
  • La gestion multilingue dans un même texte,
  • Les renvois entre différents documents.

A ce jour, aucun progiciel de traitement de texte du marché ne permet une implémentation simple de ces trois traitements spécifiques. Or ces traitements peuvent grandement diminuer la génération de non conformités telle que fixer des termes techniques ou trouver l'équivalent d'un terme dans une autre langue (multinationale implémentée à travers 25 pays dans le monde).