vous êtes : accueil > > Traçabilité et IT > Traçabilité agroalimentaire> Implémentation usine > Implémentation en usine

Traçabilité et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

TRAÇABILITÉ AGROALIMENTAIRE - IMPLÉMENTATION USINE

IMPLÉMENTATION EN USINE

Il est recommandé de progresser par étapes pour l'implémentation car on peut ainsi réaliser des ajustements en cours d'installation. La méthodologie de déploiement est importante : aller du plus simple au plus compliqué et définir des indicateurs d'étapes.


Conduite de projet pour l'implémentation :

La mise en place de la traçabilité doit se faire au moyen d’une conduite de projet.

Pour une usine d’environ 300 personnes, il faut compter avec 3 mois de préparation et 3 mois d’accompagnement. Les usines fonctionnent selon le mode 7/7j et 24/24h. Environ 200 personnes sont à former et il est nécessaire passer par les relais. Il est important de bien déléguer les rôles et les responsabilités car l’usine doit être autonome le plus rapidement possible, aussi bien par rapport aux prestataires externes que par rapport à la DSI

Le pilote en surgelés a duré 6 mois. Un pilote a d’abord été implémenté sur une ligne de production, puis étendu sur plusieurs lignes de production dans une seule usine.

Ainsi, un premier poste a été installé au bout de 6 mois avec l’application de la réception de la matière première.

Comme nous l’avons dit en introduction, la traçabilité doit s’introduire dans le cadre d’une conduite de projet.


Compétence métier et compétence informatique :

De son coté, un projet d’ERP usine associe deux pôles de compétences :

  • le personnel de la DSI
  • le personnel de la production usine.

La DSI a fourni le chef de projet fonctionnel, le spécialiste de l’ERP et le spécialiste du référentiel de l’ERP (dictionnaire de données, règles de base…).

L’équipe technique de l’usine gère le déploiement des infrastructures, de l’architecture réseaux et de la sécurité. En cours de production, c’est le personnel d’exploitation qui prend le relais.

Tout le suivi de la production et de la traçabilité associée est centré autour du stock.


Qualité des données :

La qualité des données est importante. Il y n’existe que peu d’acquisitions automatiques et la plupart des acquisitions sont manuelles et réalisées par les opérateurs. La fiabilité des acquisitions est primordiale mais elle difficile à obtenir. La conséquence est que pour les 200 personnes travaillant en usine il est nécessaire de contrôler en permanence ce que les opérateurs saisissent dans le MES.

La continuité des lignes de production usines et l’obligation de maintenir intact la chaîne de traçabilité demande à ce que le système informatique fonctionne lui aussi en continue.


Relais en usine :

A la phase d’implémentation, il est important de constituer des relais en usine. En particulier, le relais informatique en usine doit apporter :

  • assistance technique,
  • coordination avec les métiers,
  • formation,
  • contact technique.

La DSI contribue également pour :

  • la méthodologie de conduite de projet,
  • le développement et le paramétrage,
  • la formation des formateurs et auditeurs interne.