vous êtes : accueil > > Traçabilité et IT > Traçabilité agroalimentaire> Une solution et trois outils > Solution avec trois outils

Traçabilité et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

TRAÇABILITÉ AGROALIMENTAIRE - UNE SOLUTION ET TROIS OUTILS

SOLUTION AVEC TROIS OUTILS

Trois outils principaux vont composer la solution générale de production en usine car il est impossible de tout avoir en un. Comme nous l'avons vu, les trois outils principaux sont
1) l'ERP pour la gestion commerciale,
2) le MES pour la production usine en atelier,
3) la GP pour la gestion du personnel.


Piloter la cohérence des données :

Le modèle de production usine complet s’appuie donc sur trois modèles de progiciels et il est important de gérer la cohérence de l’ensemble. En général, la direction de la production assure cette cohérence et elle s’appuiera sur l’utilisation d’un schéma directeur.

Plus précisément, la cohérence sera gérée au niveau de l'architecture fonctionnelle dans laquelle les liens entre les données fonctionnelles (tableaux et correspondances) et les données techniques (format, dictionnaire, règles...) sont établis.


Automatisme de production contre automatisme de gestion :

Les données de gestion de l’ERP (Entreprise Ressource Planning) doivent être transformées en données usine destinées au MES (Manufacturing Entreprise System). Les données, entre la gestion et la production usines, doivent être transformées de l’un vers l’autre en vice versa pour que chaque application puisse les utiliser. Ce processus, purement informatique, est assez lourd. Il traduit l'existence d'une grande différence pour l'interprétation des données (et de leur sémantique) entre une application de production et une application de gestion. La conception des automatismes est différente et il est vain de vouloir les unifier. C'est aux utilisateurs et à leurs maîtrises d'ouvrage associées (directeur de production et directeur administratif) de bien définir les articulations entre ces deux automatismes.

De plus, en parallèle de l'ERP et du MES, il faut également établir les échanges de données avec la Gestion du Personnel et la gestion des données de laboratoire avec le LIMS (Laboratory Information Management System). Voir schéma ci dessous.