vous êtes : accueil > > Traçabilité et IT > Traçabilité bois tropicaux> Traçabilité bois Cameroun > Acteurs de la traçabilité

Traçabilité et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

TRAÇABILITÉ BOIS TROPICAUX - TRAÇABILITÉ BOIS CAMEROUN

ACTEURS DE LA TRAÇABILITÉ

Les acteurs peuvent directement impliqués dans la filière, ou au contraire, externe à celle-ci. Le mode de fonctionnement de la filière peut influencer aussi bien l'amont, avec les populations dans les zones de production, que l'aval, avec les populations des zones de consommation.

La Forest Law (au Cameroun) et la FLEGT (en Europe) et les labels de développement durable présentent trois types d’acteurs :

Les opérateurs directs de la filière avec :

  • les producteurs (compagnie privée, producteur indépendant…)
  • les transformateurs sur les zones de production (élagage, conditionnement…),
  • les importateurs, les exportateurs et les distributeurs,
  • les transformateurs sur les zones de consommation (meuble, parquet, décoration intérieure…).

Ces acteurs agissent directement sur la filière, c’est-à-dire que les produits du bois sont à un moment donné, entre leur responsabilité. Les compagnies forestières peuvent agir à différentes étapes de la filière.

                   

Les opérateurs indirects dont les principaux sont :

  • les pouvoirs publics avec les différents organismes de contrôles des opérations (fiscalité, douanes, délégations du Minof)
  • les observateurs indépendants qui interviennent de manière ponctuelle pour attester de la réalité des résultats obtenus,
  • les organismes de certification qui développe et mette en œuvre des systèmes de certification basés sur le développement durable de la gestion forestière,
  • les pays de l’Union Européenne, tous acteurs dans la mise en place de la FLEGT.

Les populations locales :

Il faut ensuite inclure les populations locales qui sont concernées par l’exploitation forestière à plusieurs titres :

  • la participation actions d’aménagement intégrées au programme de préservation des ressources forestières,
  • les revenus qu’ils peuvent attendre du commerce du bois,
  • l’exploitation des produits dérivés qui ne peuvent faire l’objet d’une commercialisation telles que les branchages, des sciures et les racines.

Les consommateurs et leaders d'opinion :

A ces trois groupes d’acteurs nous en rajouterons un quatrième, l’ensemble consommateurs et des groupes d’opinion avec :

  • les associations de consommateurs,
  • les associations de défense du développement durable et éthique,
  • les entreprises engagées dans un programme de développement éthique,
  • les fondations et les mécénats culturels et scientifiques.