vous êtes : accueil > > Traçabilité et IT > Traçabilité mer et rivières> Pêche durable à Bali > Pêche durable à Bali et traçabilité

Traçabilité et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

TRAÇABILITÉ MER ET RIVIÈRES - PÊCHE DURABLE À BALI

PÊCHE DURABLE À BALI ET TRAÇABILITÉ

Nous vous présentons la première étape de la mission de Numeral Advance avec son partenaire, qui relève un état des lieux de la pêche durable sur l'Ile de Bali.

Nous sommes à Jimbaran, un village de pêcheurs en bord de mer, au sud de Bali sur la côte ouest, plus exactement dans l’isthme qui relie Bali à la péninsule de Bukit.

                             

Sur place se trouve une grande plage très longue, pas loin de la très fameuse plage de Kuta, celle qui a fait le succès touristique de Bali, fréquentée par les surfeurs australiens.

          

Une consommation locale des produits de la mer :

Au sud de la plage, des dizaines de grands restaurants de poissons, lieux fréquentés par les touristes.

         

 Quelques éléments sur les pratiques de pêche :

Sur la plage se trouve des dizaines de bateaux à balanciers, à perte de vue. Ces bateaux servent uniquement à charger et décharger  les unités de pêche qui elles ne peuvent pas s’approcher des plages. La mise à l’eau de l’un de ces bateaux à balancier se fait à la force des bras. A l’intérieur se trouve un moteur hors-bord et des filets de pêche (en nylon ?)

         

 

Les campagnes de pêche dure 2 à 3 jours pour les petits bateaux (ceux que l’on observe mouillés dans la rade). Combien de ces bateaux ? Environ une centaine. Pour les gros bateaux, dont aucun n’est visible, les campagnes sont de plusieurs semaines.

 

          

La halle aux poissons :

Ici, nous sommes dans une grande halle aux poissons : d’une taille respectable : environ 50 sur 100 mètres. De nombreux vendeurs sont installés aux étales, peut-être 150 ?

          

Les espèces de poissons :

Difficile d’identifier toutes les espèces et d’évaluer les quantités. En tout cas, on peut reconnaître un thon (photos 11 et 12), des maquereaux, poissons à rayures, une langouste, de très grosses gambas, des poulpes, des bi-valves, etc

          

         

 

Pêche durable à Bali ?

Que signifie pêche durable dans ce contexte ?

Dans ce que nous observons ici à Bali, la pêche est une activité artisanale intégrée dans l’économie locale. Les produits de la pêche sont destinés :

  • à la consommation des populations locales,
  • à l’activité touristique liée aux restaurants de poissons (desservis par la halle aux poissons).

Les moyens semblent très artisanaux mais ceci ne signifie pas qu’ils soient inadaptés au contexte. Pour être durable, une pêche artisanale doit :

  • assurer la qualité des produits au consommateur (transport rapide des prises immergées dans de la glace),
  • utiliser des moyens de capture « propres » (pas d’appâts chimiques, pas de dynamites…)
  • s’assurer des tailles suffisamment importantes des prises,
  • ne pas pêcher les espèces rares ou en voie de disparition,
  • faire bénéficier les populations locales des revenus des produits de la mer.