vous êtes : accueil > > Traçabilité et IT > Traçabilité mer et rivières> Traçabilité Pêche Maroc > Présentation de la filière pêche au Maroc

Traçabilité et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

TRAÇABILITÉ MER ET RIVIÈRES - TRAÇABILITÉ PÊCHE MAROC

PRÉSENTATION DE LA FILIÈRE PÊCHE AU MAROC

Le Maroc dispose de 3500 km de côte, un espace maritime d’environ 1,2 million de km2, un potentiel halieutique estimé par la FAO à près de 1,5 million de tonnes «renouvelables tous les ans».

La pêche maritime :

La pêche maritime génère une production annuelle de plus d’un million de tonnes, place le Maroc au premier rang des producteurs africains et au  25ème   à l’échelle mondiale.

Cette production est assurée à hauteur de 13% par une flotte constituée de 356 navires hauturiers, 85% par 1700 bateaux de pêche côtière et 17000 barques artisanales et 2% par d’autres activités.

80% des débarquements de la pêche côtière et artisanale sont destinés à l’approvisionnement de l’industrie de traitement des produits de la mer au nombre de 305 unités à terre, 20% fournissent  le marché local de la consommation.

La totalité du poisson pêché transite par les halles situées dans les ports marocains.

La valorisation des produits de la mer :

L’industrie de traitement et de valorisation des produits de la mer assure 60% des exportations agro-alimentaires du Maroc, soit 12% de ses exportations totales, 9,5 milliards d’€ de chiffre d’affaires à l’export et  60.000 emplois.

Elle se répartit par filières comme suit :

  • conserve : 43 unités,avec 210 millions d’€ de chiffre d’affaires à l’export pour une production de plus de 106.000 t.,en constante augmentation, constituée essentiellement  de sardine 92%, maquereau 7% et thon 1%.
  • semi conserve : 20 unités, production:15.750 t. totalement exportées, C.A. 63 millions d’€.
  • congélation : 145 unités, production 60.000 t, C.A. à l’export : 225 millions d’€.
  • poisson frais : 75 unités, 50.000 t. de poisson frais et de coquillage, C.A. à l’export : 126 millions d’€
  • algues marines : 3 unités, production 1500 t. à partir de 8000 t. de matières premières, C.A. : 18 millions d’€.
  • farine et huile de poisson : 22 unités, production 60.000 t. à partir 300.000 t. de petits pélagiques, C.A. 315 millions d’€