vous êtes : accueil > > Traçabilité et IT > Traçabilité mer et rivières> Traçabilité Pêche Maroc > Traçabilité de la pêche au Maroc

Traçabilité et IT |

Imprimer l'articleEnvoyer à un ami

TRAÇABILITÉ MER ET RIVIÈRES - TRAÇABILITÉ PÊCHE MAROC

TRAÇABILITÉ DE LA PÊCHE AU MAROC

La mise en place de la traçabilité des produits de la mer est l'une des conséquences de l'ouverture à l'exportation des produits alimentaires marocains et de l'application des bonnes pratiques et des réglementations applicables à la qualité .

De par son ouverture sur le monde, le secteur des industries de la pêche a été engagé depuis les années 90, en vue d’accroître sa compétitivité et d’optimiser sa contribution aux échanges extérieurs du pays, dans un vaste processus de mise à niveau, de modernisation structurelle et de conformité aux normes et aux bonnes pratiques de fabrication

La traçabilité  imposée n’est pour lui que la finalité par la matérialisation d’une démarche qu’il gère déjà et surtout le moyen d’arrimer à l’amont la filière pêche, un maillon qui ne s’identifiait pas suffisamment  dans les phases de fabrication et  n’était  nullement  inquiété en cas de risque constaté dans le produit élaboré au niveau de la distribution.

Règlementations spécifiques :

  • Dahir portant loi n° 1-73 du 23 novembre 1973 ,article 6-1 formant règlement sur la pêche maritime,introduit  par la loi n° 39-03 sur la traçabilité des produits de la pêche.      
  • Décision du Ministère des pêches maritimes n° 1705/04 du 17 mai 2004, définissant les modalités d’application de la traçabilité des produits de la pêche.

La traçabilité est mise en application dans le contexte de la sécurité alimentaire et elle se traduit dans les faits par la mise en œuvre des plans de rappels ou de retraits.

Mais la traçabilité peut très bien être utilisée en dehors du contexte d’alerte sanitaire et de crise alimentaire.  

En effet,  la traçabilité donne aussi  les assurances suivantes :

les produits de la pêche proviennent bien des eaux territoriales marocaines, et donc garant de l’absence de zones polluées, de zones à proximité de centres pétrochimiques ou de terminal à vocation industrielle,

les zones sont effectivement contrôlées sur le plan des quotas de pêche et des moyens utilisés, assurant ainsi la reproduction des espèces et préservant les ressources naturelles (gestion durable),

les traitements réalisés immédiatement après les prises, lors du transport et au débarquement, préservent les qualités nutritives (oméga3) et gustatives (goût iodé) jusqu’à la livraison finale.

le conditionneur-exportateur opère dans le respect des normes, entre autres : de l'origine des produits rendue complexe avec la mondialisation des provenances, de la responsabilité sociale et de la responsabilité environnementale.